Comment réduire ses impôts sur les propriétés immobiliers ?

Les particuliers qui achètent et vendent dans le domaine de l’immobilier doivent faire face au système de l’impôt sur les gains en capital. Si vous êtes dans le domaine de l’immobilier, vous paierez probablement un impôt sur les gains en capital. A travers cet article, découvrez des astuces afin de réduire vos impôts sur les biens immobiliers.

Attendez au moins un an avant de vendre une propriété

Lorsque vous vendez un actif que vous avez détenu depuis moins d’un an, le bénéfice est considéré comme une plus-value à court terme, pouvant être imposée à un taux fédéral. Si vous vendez le même actif après l’avoir conservé pendant plus d’un an, le bénéfice est classé en tant que gain en capital à long terme, ce qui correspond à un taux d’imposition beaucoup plus bas, allant de 0% à 20%. Pour cela, Conserver une propriété jusqu’à ce qu’il devienne un investissement à long terme pourrait réduire considérablement le fardeau fiscal. Vous pouvez avoir plus d’informations via ce lien.

Vendre votre propriété lorsque votre revenu est faible

Par exemple, si vous ou votre conjoint quitte ou perd un emploi, ou si vous êtes sur le point de prendre votre retraite, vendez votre propriété pendant une année à faible revenu et minimiser votre taux d’imposition des gains en capital. Ce n’est évidemment pas une option pratique, car vous espérez avoir une année exceptionnelle lorsque vous souhaitez encaisser votre investissement.

Tenir des registres de l’amélioration de l’habitat et des dépenses de vente

Si vous vendez votre résidence principale, n’oubliez pas de suivre toutes les dépenses associées à la rénovation et à la vente de la maison. Les ajouts ou les améliorations apportées à la propriété au fil des ans peuvent également renforcer la base de votre propriété, ce qui se traduit par des gains en capital moins élevés lorsque vous vendez.